19 novembre 2017

Au revoir la-haut

 

 

au-revoir-la-haut

J'avais adoré ce livre, prix Goncourt 2013, et la richesse de ses personnages

au-revoir-la-haut_20170928101136

j'ai adoré le film éponyme qu'Albert Dupontel a mis en scène de façon magistrale.

S'il a pris quelques libertés avec le livre (peu, ce qui ne nuit en rien à l'histoire) c'est en accord avec l'auteur qu'il a rencontré à plusieurs reprises. Albert Dupontel a souhaité aller à l'essentiel ; il a notamment placé l'intrigue de l'arnaque très tôt dans le film et relié tous les personnages entre eux afin de donner du souffle à son film.

masque

Au-revoir la haut est un film sur le jeu des masques ;

 d'abord les masques qui cachent, entre autre le visage de ce soldat dont toute la machoire a été arrachée par un éclat d'obus, ces fameuses gueules cassées (lire aussi le magnifique livre de Marc Dugain, la chambre des officiers). A l'écran, cela donne des masques magnifiques qui changent au grè de l'humeur de son propriétaire :

027429_jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx           undefined_ae60203e3470c1914eccb2a732001f0e

dailymotion-x5rxk98         masques2

maxresdefault     Au-Revoir-La-Haut-Film-Miniature

 

Et il y aussi les masques qui tombent, les histoires familiales, les luttes de classe, les injustices, les profits.

Cela donne un film de presque 2 heures, magnifique visuellement, intelligent avec une reconstitution historique réussie. Il faut dire qu'A. Dupontel a réécrit 13 fois son sénario pour nous offrir ce petit bijou.

 

Riche moisson à l'atelier cette semaine :

Isabelle a entrepris l'art de l'encadrement :

Isabel            Isabel1

avec succès. Choix de la carte, des papiers, harmonie des couleurs et apprentissage des bases ; filet creux pour le petit + qui finalise. Au suivant !

 

Audrey nous est revenue après une pause d'un an (escapade en Colombie, déménagement)

Audrey

elle a repris son encadrement, qui l'attendait sagement, et l'a terminé joyeusement.

Les acquis n'ont pas été perdus ; l'encadrement c'est comme la bicyclette ça ne s'oublie pas.

 

Aline prépare le téléthon

Aline

travail en équipe, une amie a réalisé la broderie, Aline se charge de l'encadrement.

Pp en ouvertures non rectilignes sur réhausse, biseau anglais, filet orange, symphonie de bleu et vanille, il va avoir un succès fou.

 

Restons dans les broderies avec Agnès qui s'est vu confier ce point de croix réalisé par une grand-mère pour sa petite-fille

Agnes

cercles décentrés, le pp est sur réhausse, et roue dentelée en camaïeu de rose.

Une jolie chaine de tendresse pour ce cadeau.

 

Christine a immortalisé son voyage à Rome l'éternelle grâce à ses 3 cartes :

Christine

biseau droit pour celles du haut et du bas et biseau droit inversé pour celle du milieu ; faux cadre autour de chacune et mon tour est joué.

 

Vous prenez 1 jolie carte de l'île de Ré que vous coupez en 4 (si!)

et vous mettez en scène avec un joli multiple en biseau français 

Claudine

Claudine l'a fait et c'est drôlement joli. Mes élèves sont pleines de talent.

 

Maryse

Maryse a fondu devant cette carte, le coupé-collé-décalé s'imposait.

Aussitôt dit, aussitôt fait et c'est magnifique.

 

Martine

Il était une fois une petite fille de 11 ans qui faisait du pastel ;

il se trouve que sa grand-mère s'est mise à l'encadrement gràce à sa fille, la Maman de la petite fille ; nous sommes dans une histoire de famille.

Martine, la mère-grand, a décidé de faire une surprise à sa petite fille en encadrant son pastel  : elle est pas belle mon histoire ?

 

Marie

Marie continue d'encadrer ses aquarelles, toutes plus belles les unes que les autres.

Le biseau anglais et les empreintes classiques n'ont plus de secret pour elle.

 

Véronique a flashé sur cette mignonne carte

Vero

Notre marathonienne mène sa vie tambour battant ; arrivée à 14h17, elle nous a déclaré que sa technique serait terminée à la fin du cours.

Ce qui fut dit, fut fait !

Le biseau devait être vert et le pp tremplin jaune, soit, mais le contrat a été rempli et il est très beau comme cela.

 

Notre martiniquaise ne nous oublie pas

(non, Isabelle n'est pas Martiniquaise, si ce n'est de coeur) 

Isa

entre 2 séances de plage, elle continue l'encadrement et nous envoie fidèlement sa production.

Sur une lithographie de Sophen (nous reparlerons de cet artiste) un très chic pp ouvert, filets fins autour du biseau anglais

Isa1

et du pp.

Bravo Isa, ce tableau sera majestueux au mur.

 

Rendez-vous dans une semaine que je vous souhaite douce et......faites de beaux cadres.

 

mqdefault

 

  

Posté par F Ferrat à 12:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Au revoir la-haut

    11 ans !? Et bien ça promet, cette petite fille doit continuer dans cette voie ... et sa grand-mère aussi.
    Les PP ouverts sont toujours très chic, j'aime beaucoup et la litho aussi.
    Quant au cours du samedi, ces dames ont "cartonné" cette semaine !

    Posté par Fanny, 19 novembre 2017 à 16:26
    • Quand je dis que l'encadrement est un jeu ! Le tien va être pas mal aussi...
      ..
      Belle semaine Fanny
      FF

      Posté par F Ferrat, 20 novembre 2017 à 09:13
Poster un commentaire