02 avril 2017

L'homme qui couvait des oeufs

 

 getimage1

 

661_francetv-actu-articles_99b_98a_af5ac3e8d8acd5c7240994b9c3_direct-l-artiste-abraham-poincheval-couve-des-oeufs-au-palais-de-tokyo-regardez-sa-performance_12156933

Mercredi 29 mars, l'artiste Abraham Poincheval s'est enfermé dans une boite en plexiglas. Les parois permettent de conserver un air et une humidité strables.

Installé au Palais de Tokyo, à Paris, il y couve une douzaine d'oeufs (là, sous sa chaise) jusqu'à leur éclosion. La performance intitulée "Oeuf" devrait durer entre 21 et 26 jours.

Un petit gabarit (1.72m pour 55 kg) pour de surprenantes performances.

C'est qu'il n'en est pas à sa 1ère expérience incongrue, le bougre. Depuis 2000, il réalise des aventures surréalistes.

Voyez plutôt :

4393849_3_8403_abraham-poincheval-installe-dans-son-ours_2661a270de74db2878050704eeb1c634

Il s'enferme 13 jours dans la peau d'un ours (empaillé quand même) au musée de la Chasse et de la Nature

 

maxpeopleworld970404

Il guette l'arrivée de la nuit blanche en haut d'un mât à 20 m de hauteur, gare de Lyon,  pendant 10 jours,

 

abraham-poincheval_bouteille-plage-rcourtesy-galerie-semiose

il s'enferme dans une bouteille de 6m de long et vogue sur le Rhöne pendant des mois de la Camargue à la Suisse

 

abraham-poincheval-au-palais-de-tokyo-20170221-1100-e4a841-0@1x

il s'enferme 8 jours dans une pierre sculptée à sa taille

 

329-photointro_panoramic

il traverse les Alpes en poussant un cylindre mécanique qui lui sert d'habitation et de chambre noire

 

getimage

il hiberne dans un trou sous terre 1 semaine

sans oublier sa traversée de la France de Nantes à Metz, en ligne droite, s'aidant d'une boussole, s'enfermer, en slip armé d'élastiques, avec une centaine de moustiques toute une nuit, vivre en totale autarcie, sans outil ni nourriture sur l'île du Frioul durant 1 semaine.

Crédo : "voyage intérieur ou comment s'habiter soi-même" 

 

C'est à travers une autre forme de création, que nous nous réalisons à l'atelier :

 

Chantal

Chantal a choisi le biseau de Bali pour embellir son batik

Volume, coordonnance des couleurs, réhausse, tout est soigné.

 

Toute fraiche revenue du Viet-Nam, Christiane nous a apporté cette broderie toute en finesse et légèreté :

Christiane

C'est le biseau fou qui a eu son aval.

Du rose, du vert, des fleurs : une bouffée de printemps, de féminité et d'exotisme.

 

Christine est une grande voyageuse, elle aussi. Ses achats-souvenir sont à encadrer (chouette!)

Christine

du Quebec, cette mignonne carte habillée de colombages

 

Christine1

et de Martinique cette sublime aquarelle de Sophen (aquarellistes installés aux 3 ilets)

biseau français surligné d'un double papiers déchirés vert et mauve juste en bas pour la beauté du geste.

 

Isabelle encadre goulûment (et drôlement bien)

Isabelle

un coeur (Laly) et des petits pois pour ce biseau escargot.

Harmonie des formes, du rouge, du blanc, de fins filets soulignent chaque tranche de l'octogone, assortis à la baguette et Thomas s'est chargé des petits pois rouges à l'aquarelle. Joli duo.

 

Isabelle1

Isa a l'oeil exercé de l'encadreur. Tout peut s'encadrer, tout s'encadre.

Cette carte d'hôtel s'est retrouvée mise à l'honneur avec ce biseau damier tout léger.

La "patte" d'Isa grâce aux lettrines panachées. Tout mignon.

 

Isabelle2

Le 3è  : Mickey et son swing.

Biseau de Bali plat, jeu de couleurs, mariage heureux du gris et du rouge et option spontanée de Thomas pour ce petit dernier.

Restons avec lui qui est devenu la mascotte de notre cours.

Douceur, charme et gentillesse sont l'apanage de ce grand danseur de + d'1.90 m.

Thomas

Pour l'anniversaire de son frère, cette mignonne pop-up box chocolat-turquoise pleine de promesses.

La mère et le fils assurent !

 

Pour conclure ce post, Sylvie :

Sylvie

superbe document art-déco dans ses couleurs, le bleu.

Nous avons choisi les mini accolades qui ont été doublées et avons fabriqué les mini cigarettes. Appréciez l'embout doré.

 

La moisson fut belle cette semaine ; l'encadrement au service du sujet, toujours, chaque cadre est un enchantement. Bravo.

 

Une semaine à venir de création, de partage et de bonne humeur avant les vacances.

Qu'elle soit aussi agréable pour vous ......et faites de baux cadres

 

kohei-nawa-foam-01

prochain projet de notre performeur de l'extrême :

marcher sur les nuages ! 

 

Posté par F Ferrat à 10:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur L'homme qui couvait des oeufs

    Timbré ! Au moins on est sur qu'il n'est pas claustrophobe mais peut-être un brin maso, non ? Je ne connaissais que son excentricité pour la nuit blanche.

    Superbes cadres encore, mais je n'ai pu agrandir celui de Sylvie, magnifique art-déco semble t-il ?

    Posté par Fanny, 02 avril 2017 à 10:53
    • Que voila un cri du coeur ! Il y a pas mal d'artistes un peu bizarres. J'ai
      vu des oiseaux (morts) habillés
      de layette dans un musée-chateau, de la graisse humaine dans un bocal
      appelées oeuvres artistiques
      Je vérifie pour le cadre de Sylvie.
      Bisous. FF

      Posté par F Ferrat, 02 avril 2017 à 11:41
  • Mdr, cri du coeur sans doute mais je crois que c'est ma claustrophobie enfantine qui se réveille devant certains de ses défis et leur durée.

    Posté par Fanny, 02 avril 2017 à 12:06
    • Je comprends. Il s'inquiétait de ne pouvoir se gratter, enfermé dans sa
      pierre, il a dit s'être frotté aux
      parois comme le ferait les animaux ! Le fait est que ses expériences sont
      étranges.

      Posté par F Ferrat, 02 avril 2017 à 20:07
Poster un commentaire